Votre répéteur de réseau mobile convient-il pour l’EGSM 900 MHz ?

Vérifiez à l’acquisition d’un répéteur de réseau mobile qu’il est compatible avec le standard EGSM en vigueur. En effet, le marché de la téléphonie mobile continue de croitre un peu partout. Plus que le nombre d’utilisateurs, ce sont surtout les usages qui se développent, notamment avec l’internet mobile. Ainsi, les besoins en bande passante augmentent régulièrement.

Petit rappel historique

C’est en 1995 que la construction des réseaux GSM a commencé, avec le déploiement du réseau en 900 MHz. Très vite, un deuxième réseau s’installe en parallèle : le DCS en 1800 MHz. Avec la création de nouveaux services, la bande de fréquence 900 MHz s’élargit de 10 MHz : le EGSM nait.

Techniquement, la liaison descendante se situe entre 880 MHz et 915 MHz, quand la liaison montante (portable vers l’antenne-relais) s’établit entre 925 et 960 MHz. Alors que le GSM dispose de 25 MHz de largeur de bande, l’ EGSM dispose de 35 MHz de largeur (10 MHz de plus). C’est donc plus de fréquences disponibles simultanément ! Wikipedia l’explique très bien en graphique !

Jusqu’à mi-2011, la situation était la suivante :

répéteur réseau mobile EGSM avant 2012
Situation avant 2012

A partir de juillet 2011, avec l’arrivée de Free :

répéteur réseau mobile EGSM après 2012 et l'arrivée du 4ème opérateur
après juillet 2011

 

Lorsqu’elles ont été autorisées par les autorités en Europe, ces fréquences EGSM ont eu un énorme succès ! Chaque opérateur était soucieux d’offrir les meilleurs services à ses clients… et d’être le plus rapide pour rafler ce marché encore naissant. C’est Bouygues Telecom en France qui put se développer. Ainsi, aux Pays-Bas, c’est Vodafone qui s’installa, tandis que Base se déploya en Belgique. En Allemagne, ce fut O2 et E-Plus. En Suisse, Orange et Sunrise se développèrent, tout comme en Espagne (pour Orange) et en Autriche (pour Orange et A1).

Respect des normes européennes pour un répéteur de réseau mobile

En Europe, les fréquences EGSM sont normalisées. Ailleurs dans le monde, d’autres standards peuvent s’appliquer. A noter : la plupart des répéteurs GSM à petit prix ne suivent que les normes les moins-disantes. Ils ne sont donc pas forcément compatibles avec l’EGSM européen. Les marques bon-marché l’ont bien compris, et proposent à prix réduit des produits incompatibles (ou incomplètement compatibles) avec nos normes européennes.

En choisissant la marque Rosenfelt, le standard EGSM européen est respecté, comme on peut le voir sur les détails des produits leur site ou celui de leur représentant pour la France, sur cette page où trouver un répéteur pour le réseau mobile GSM. Même chose pour les répéteurs multibandes Rosenfelt qui respectent la norme EGSM européenne, en plus des bandes dédiées à la voix et aux données en 3G et 4G. En choisissant les produits de la page Amplificateur 4G 3G GSM à 5 bandes , tous les systèmes de répéteur de réseau mobile proposés offrent la bande EGSM.

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.